Aller au contenu principal

Cycle Scientifique : L'homme sur la Lune

24-01-2019
Roissy - bât. 4704

Animé par Christian Lardier, président de l'Institut Français d'Histoire de l'Espace depuis 2007, chef de la rubrique spatiale de l'hebdomadaire Air & Cosmos pendant une vingtaine d'années, il est aussi auteur de livres sur le spatial.

 

Le 20 juillet 1969, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, l’homme s’est posé sur la Lune : c’est l’Américain Neil Armstrong, suivi d’Edwin Aldrin. Cet événement aura 50 ans l’année prochaine. Il sera l’occasion de revenir sur l’histoire de la course à la Lune à laquelle se sont livrés les Etats-Unis et l’Union Soviétique. Le programme Apollo fut décidé par le président Kennedy en mai 1961, en réponse aux Soviétiques qui venaient de réaliser le premier vol d’un homme dans l’espace. L’objectif était de se poser sur la Lune avant la fin de la décennie, ce qui fut fait en huit ans. Après Apollo-11 en juillet 1969, il y eu six autres vols jusqu’en décembre 1972, dont le célèbre Apollo-13 qui faillit se terminer par un drame. Sur les 12 hommes qui ont marché sur la Lune, seuls quatre sont encore en vie. Côté soviétique, un programme équivalent, N1-L3, est décidé en août 1964, mais les quatre lancements en 1969/72 se soldent par des échecs. Ce programme était l’œuvre des constructeurs Korolev et Michine (aujourd’hui RKK Energiya). Il y avait aussi un concurrent : le programme UR-700 avec le vaisseau LK-700 du constructeur Tchelomei, mais il fut abandonné en 1969.

 

Cycle scientifique : l'homme sur la Lune

 

Réservez votre boisson et votre sandwich! 250